BILLET [3] J’AI FOIRÉ AVEC LES CHAMPS ELYSÉES

L’autre jour, et alors que je partageais un café avec mon père, on se demandait qui pourrait de nouveau noircir les Champs-Elysées comme Johnny venait de le faire. J’ai commencé par Zizou. D’un revers, mon père m’a dit que ce n’était pas vraiment un chic type et que si les gens se mettaient à lire, ils l’apprendraient assez vite. J’ai fait hocher ma tête de haut en bas puis ai délicatement poussé du pied mon sachet de course où se cachaient mes pots de yaourt Danone. Qui d’autre pourrait alors prétendre aux Champs ? Papa ne savait pas. Moi non plus.
Du coup, je me suis dit que tout ça avait peut-être un petit lien avec la notoriété. Alors j’ai tapé « célébrités préférées des français » sur mon moteur de recherche.  Première ligne, bingo. Un clic et m’y voilà. Le classement de la personnalité préférée des français sur l’écran, je regarde. Le truc est commandé par le Journal Du Dimanche. On le lit rarement, on en oublie parfois qu’il existe mais le JDD survit. Ce classement, il le publie même deux fois dans l’année. C’est-à-dire qu’en six mois de temps, le français peut changer radicalement d’avis et donner sa voix à un ex-parfait inconnu. Un peu comme quand il s’agit d’élire un président.

Jean-Jacques Goldman, Omar Sy et Teddy Riner. Voilà pour le podium, dans l’ordre. La place du con, juste à côté du trône comme dirait l’autre, est pour Dany Boon. Dans une bagnole, Dany occuperait la place du mort. Imagine les gros titres « Sortie de route : un K-way et un accent de merde, il finit dans le décor. Bilan : un mort ». De rire ? Même pas.  C’est quoi le pire ? Le jeu de mots moisi ou un sketch de Dany ?
On ne sait ni comment, ni pourquoi mais son nom fait une progression spectaculaire, de la treizième place au pied du podium. Une progression vers le bas quoi. Pour en connaître les raisons, il fallait se poster un an plus tôt (en 2016) devant l’émission C à vous diffusée sur France 5. On y apprenait que Dany Boon arrêtait le one-man-show.  Les français ont plein de défauts mais savent remercier.

Et nos politiques là-dedans ? On se demande : est-ce que ça vaut le coup d’enfiler un costard et de faire campagne ? Sur les cinquante personnalités citées, seulement trois vous ont fait des promesses intenables. Le président Macron occupe la trente-quatrième place tandis que Marine Le Pen, un peu comme ses idées frôlent le bas, joue tout juste le maintien  avec une quarante-sixième place. Entre les deux, il y a Jacques. On peut avoir occupé le poste suprême, avoir entubé tout le monde et avoir trempé dans des affaires un peu sombres, la maladie finira toujours par nous rendre sympathique. Et puis, Chirac, il a quand même sauté un portique. Ça compte.
Qui dit politique dit journaliste. Connivence et tout qu’ils disent.  Aucun dans la liste. Il y a bien Jean-Pierre Pernaut (16ème), le JPP de la télé, le renard des petites surfaces, le ballon d’or de la poule aux ravioles, spécialité du Vercors. Mais, au fond, est-ce que ça compte vraiment ? Parce qu’à ce compte-là, on peut tout aussi bien considérer que le mec qui gueule pour qu’on déguste son fromage du « terroir » au milieu du Cora, il a aussi droit à sa place. Il présente bien quoi. En passant, le premier nom qui apparaît sous l’étiquette d’animateur télé, c’est Nagui. Mais attention, les français l’apprécient de moins en moins. On constate ça via une grosse dégringolade au classement. Il y a encore six mois, le type était à la seconde place du classement mais aujourd’hui, c’est à la dix-septième place qu’on l’y retrouve. Qu’arrive-t-il à Nagui ? Cinquante-six ans, trois enfants et des millions de gens derrière l’écran.  Paraît qu’il amasse les foules avec une émission de karaoké, un peu plus de trois millions de fidèles chaque soir. Environ 18 % de part d’audience. Ça vous dit rien ? Moi non plus. Ce qu’il faut retenir, c’est que le type permet à France 2 d’engranger pas moins de 40 millions d’euros par an via les recettes publicitaires (ça fait à peu près 20 % du CA global de la chaîne).  Non, franchement, on ne voit pas. Cette baisse de notoriété, on ne la comprend pas. En revanche, il pourra se consoler avec le trophée de la Personnalité Végétarienne de l’année 2016. Un truc décerné par PETA. Si avec ça il est pas refait le Nagui…
Au cas où ça n’irait pas fort, qu’est-ce qu’on pourrait conseiller à Nagui ? Bah comme tout le monde. Quand ça ne va pas fort, tu tapotes un sms et tu l’envoies à Allô Docteurs. Si la chance veut bien te sourire, c’est Michel Cymes qui te lira. Il pourra te dire qu’il a bien perdu trois places en six mois mais qu’il est quand même septième. Il pourra aussi te dire que ce n’est pas une bonne idée de se déguiser en Harlem Globetrotters et se peindre la peau en noir pour faire plus vrai. Pas qu’être noir t’empêchera de bien figurer au classement (cf : Omar Sy et T.Riner sur les deux plus petites marches du podium). Mais si tu fais des grimaces ou que tu bouges tes pouces pour vendre des rasoirs et, surtout, que tu es blanc, c’est pas une super idée. Si tu fais ça, tu dégringoleras de la 6ème à la 38ème place. « Jouer » au noir, ça te coûtera de passer derrière Julien Doré au classement (35ème). Une fois, ma mère m’a dit  « avec tes cheveux longs et ton chignon, tu ressembles un peu à Julien Doré. En moins beau bien sûr ! ». Elle est gentille maman. Même si on ne sait jamais trop quoi lui offrir pour la fête des mères. Perso, je l’aurais citée dans le top 50.
Mais celle qui ferme la marche, c’est Catherine Deneuve. Une pénible 50ème place dont on ne doute pas qu’elle ne sera plus sienne dans six mois. Peu importe, et pourquoi ? Parce que Catherine, elle fait la couverture de Libé ce lundi alors qu’elle a juste signé une tribune et que maintenant il faut qu’elle s’excuse. Aujourd’hui, on fait la Une pour que dalle. Le 25 octobre dernier, c’est le glyphosate qui colorait la Une du même quotidien via un titre qui aurait pu convenir au classement que l’on scrute depuis le début « Mais si, on peut s’en passer ! ».

Du coup, j’observe ce classement et je me dis qu’aucun des classés ne pourra prétendre aux Champs-Elysées. Même Mimie Mathy qui d’un claquement de doigts a fait un bond de la 30ème à la 13ème place. Pas une petite progression. Faut dire que Joséphine, en 89 épisodes, elle a réussi à nous dégoûter des personnes de petites tailles. Nous, on avait naturellement un sentiment de supériorité quand on en voyait une dans le téléviseur. Par exemple, dans Fort Boyard, Passe-Partout, Passe-Muraille ou Passe-Moi-Le-Sel avaient des prénoms faits pour les rendre ridicules. D’ailleurs, la dernière fois que je foulais le sol pas tout propre de la  gare de l’Est, j’ai croisé Passe-Partout. Il traînait une tignasse qui ne lui allait pas et une gonzesse de presque deux fois sa taille. Une blonde. Joséphine aussi elle est blonde. Mais comme je vous disais, elle a réussi à me foutre un complexe d’infériorité. Faut vraiment se sentir tout petit pour se représenter en-dessous de Mimie. Et pour ça, pour nous complexer j’entends, Joséphine Delamarre dispose de pouvoirs. Elle peut notamment se téléporter, parler aux animaux (ou aux fantômes), effacer la mémoire des gens ou faire tomber quelqu’un qui serait pas super gentil. Elle peut aussi voler.  En gros, SuperMimie, c’est un peu comme une jambe ou un bras de Clark Kent que les ricains auraient offert aux français un jour où les relations diplomatiques ne se portaient pas trop mal entre les deux pays. D’ailleurs, France 3 ne s’y est pas trompée. Samedi dernier, Mimie Mathy incarnait Marie Jourdan, un(e) flic un peu tourmenté(e) qui œuvre pour la PJ lyonnaise mais qui, pour le téléfilm Le prix de la vérité,  exerce ses qualités d’enquêtrice à St Paul de Vence (ça se situe dans les Alpes-Maritimes). Un peu comme David Tennant aka l’inspecteur Hardy dans Broadchurch.  Pour sûr qu’avec les inspecteurs Jourdan et Hardy, France Télévisions  peut aborder l’avenir avec le plein de sérénité.
Mais vous savez qui d’autre peut prétendre à tant de sérénité ? L’Abbé Pierre.  Rien que ça. D’une, parce qu’il est mort. De deux, parce que c’est le type qui a gagné seize fois le trophée de la Personnalité Préférée des français. Un seul a fait mieux, et lui aussi est décédé, le Commandant Cousteau. Vingt titres !  En tout, environ 5000 personnes étaient présentes pour ses funérailles à Notre-Dame (3000 à l’intérieur, le reste à l’extérieur, devant un écran géant). Toujours pas de Champs et ce malgré les 20 trophées ! Alors quand je vais vous dire, et je vous le dis de suite, que Zidane (le premier à qui on pensait) n’en a que 6 dans la besace, le doute est en droit de s’installer.
D’ailleurs, vous connaissez le point commun entre Zidane et un Ours ? Aucun, mais je n’ai pas trouvé mieux comme transition pour vous parler du rêve qu’a fait un très bon ami. Le genre de pote qui fait plus de 450 bornes en AX pour venir te chercher au beau milieu de la nuit parce qu’une fille t’a viré de chez elle en menaçant de te planter. Bref, l’ami a rêvé qu’on était dans son village natal, qu’on se baladait et qu’au loin on avait aperçu un ours polaire. Mécaniquement, et c’est toujours dans le rêve, il est rentré chez lui puis a regardé par le judas. De là, il a vu son pote (moi) courir et se faire courser par l’ours polaire. Parce que forcément, même au sein d’un rêve, je suis du genre à dire « c’est qu’un ours après tout, même pas peur… ».  Quand il s’est réveillé, le truc avait bien fini. Il m’avait ouvert la porte et l’ours n’avait pas eu le temps et la chance de me gnaquer les mollets. Auquel cas j’aurais pu fredonner quelques paroles de « J’suis mordu ». Un titre qui apparaissait dans un 33 tours de Johnny en 1960. L’air de rien, on retombe toujours sur Johnny. Et pour dire vrai, je viens de me rendre compte qu’il ne figure pas dans la liste. Est-ce qu’on n’aurait pas écrit tout ça pour rien ? Simplement histoire de conclure qu’il n’y a probablement pas de rapport de cause à effet entre notoriété et Champs-Elysées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *