Archives mensuelles : août 2015

Mirabeau

Les ponts. Ça veut tout dire les ponts. On les traverse, les franchit pour sauter une rivière, un ravin ou simplement passer une route sur laquelle marcher serait trop risqué. On en saute, parce que traverser, au final, ça commence à user.

Quinze mètres, sous moi la Seine. Les pensées coulent tandis que les idées peinent à regagner les berges. Berges où plus personne ne m’observe. Peu importe, idées et pensées ne vont pas à ces gens-là. Aujourd’hui, égoïstement, je pense à moi. Faut dire que si je m’y attarde, la quantité de travail risque d’être colossale. Continuer la lecture

Sans profession

Mon âge devait osciller entre huit et neuf ans, voire dix. Il n’avait pas encore choisi. Compter, c’est s’ennuyer.
Je venais de finir une partie de football avec les copains. J’avais mal rebouché la bouteille et cette dernière s’était vidée sur les graviers du terrain rouge. Un mélange de poussière et de saleté s’évaporait du sol, comme un magicien qui aurait jeté un écran de fumée pour lui donner le temps de disparaître.
Tout le monde était fatigué, il fallait maintenant rentrer. Je n’en avais pas spécialement envie mais maman devait m’attendre assez impatiemment avec mon assiette froide posée depuis trop longtemps sur la table. J’allais me faire pourrir, c’était sûr. Continuer la lecture